Réseau de villes QuattroPole » Info » Communiqués de presse » Assemblée générale QuattroPole novembre 2015

Assemblée générale QuattroPole novembre 2015

vendredi, 6. novembre 2015

QuattroPole signe une motion à l’égard de la desserte TGV.

L’assemblée générale de QuattroPole e.V, réseau des villes Luxembourg, Metz, Sarrebruck et Trèves, s’est réunie jeudi, le 5 novembre 2015, à Trèves. Charlotte BRITZ, maire de Sarrebruck, a souligné l’importance d’une coopération transfrontalière dans le domaine de la desserte ferroviaire. « Cette structure associative nous permet de gagner en visibilité politique et de montrer davantage de présence auprès des décideurs et régulateurs. « Lorsque nous parlons de la desserte ferroviaire de nos villes, nous parlons en même temps de l’ambition de sécuriser l’attractivité économique et de créer des emplois », déclare la présidente actuelle. Elle a explicitement soutenu l’initiative de QuattroPole de formuler une motion commune avec les réseaux Tonicités, Sillon lorrain et Eurodistrict SaarMoselle à cet égard.

Doan TRAN, adjointe au Maire de Metz, s’en est félicité également en insistant sur la nécessité de déclencher une dynamique transfrontalière pour QuattroPole suite à la création de la structure juridique. Wolfram LEIBE, maire de Trèves, a fait référence à la récente conférence de QuattroPole sur le climat. « Le domaine de l’énergie représente une marge de manœuvre politique  considérable pour l’échelle communale. La coopération transfrontalière nous offre une véritable plus-value, il relève pourtant de chaque ville de concrétiser ces stratégies communes sur place. »

La proposition du membre luxembourgeois Guy FOETZ d’organiser une manifestation commune contre la xénophobie et en faveur de la libre circulation au sein de l’Union européenne a été approuvée par l’assemblée. Avec Schengen, une commune emblématique de l’intégration européenne et du rapprochement des peuples se situe au cœur de la Grande Région.

En tant qu’invité d’honneur, Roger CAYZELLE, président du comité économique, social et environnemental de Lorraine et président actuel de l’institut de la Grande Région, a notamment fait le point sur le nouveau découpage des régions en France. La future région dans l’est de France comprendra outre la Lorraine l’Alsace et la Champagne-Ardenne. Ce changement aurait des effets considérables sur le fonctionnement de la coopération transfrontalière. Par exemple, des alsaciens seraient sans doute présents dans les organes de la Grande Région, en même temps, des lorrains participeraient davantage aux coopérations dans le Rhin supérieur. Les élections régionales en poseront les jalons en décembre prochain…